Imprimer

Country Festivals, Fêtes Médiévales: mêmes ébats!

Article d' Emmanuel-Yves Monin
paru dans la revue "Big Bear"( Mars 2003, N°84).

Elles se sont succédées dans le temps: la mode des rassemblements country, dans les villes et villages de France, sembles avoir coïncidé très exactement avec la banalisation des fêtes médiévales (quel coin de France n'en avait pas alors installé une, depuis le début de cette mode vers 1989 ?). Certes, l'attrait de la musique et des chansons américaines n'a jamais cessé dans notre pays depuis fort longtemps : jazz, spirituals, rock, etc... Mais il ne touchait , jusque dans les années 60, que "the happy few"! Le folk-revival des 70's avait tendu une tentacule anglo-saxonne sur la scène française après quelques tentatives précédentes (en 1939, "Dans les plaines du Far-West" de Y. Montand, "Davy Crockett" en 54 ,de Francis Blanche (chanté par Douchka), puis les groupes de Dan Dickson, Jeff Style, la Skiffle music,Graeme Allright,Hugues Auffray ... des années 50 et 60).
Quant à la "mode" médiévale, elle n'a eu que peu de résurgences depuis le XIXème siècle, et toujours très localisées (des fêtes de Pierre Loti à Rochefort aux scènettes d'amicales laïques, en passant par la littérature: George Sand, Maeterlinck, Peguy, Walpole, Barbey d'Aurevilly, etc...) Mais aujourd'hui, en France, elles coexistent!
Voyons donc pourquoi...