Imprimer

Tu te changes et tout change...

Article D`Emmanuel-Yves Monin
paru dans "Planète Gaia" N° 15, Janvier 2014 ( www.planetegaia.com )

Quelle uniformisation dans les tentatives de « changements »
que pratiquent ceux qui veulent se « sortir » de l’uniformisation générale
de la pensée commune ! Tous réactionnaires, refusant  les croyances,
l’optimisme… ou le présent, adoptant alors des idéologies
néo-traditionnelles –yoga, spiritualités orientales, etc.

Changer de comportement, d’habitudes, en suivant les diktats de telle philosophie, de telle mode, pour se sentir « mieux dans sa peau » ou dans le monde : n’est-ce pas solidifier son « moi-je » périphérique, limitant l’essor du « soi véridique » ?

Un regard très pragmatique, hors idéologies « spirituelles » ou « alternatives », pourrait permettre de vérifier cette assertion et de desserrer quelques « carcans » !

TU TE CHANGES ET TU CHANGES !

Tu rentres chez toi... Tu enlèves tes chaussures et mets tes vieux chaussons (tiens, chez A., il y a des pantoufles très rigolotes pour les invités qui ne voudraient pas se déchausser ! On les enfile directement, par-dessus ses chaussures : et tout le monde rit ! … Et chez B., on doit se mettre pieds nus pour marcher sur de bonnes grosses moquettes ! Souvenir de ses années hippies ou des monastères de Calcutta ? Toujours est-il que cela calme !) ...

  Tu-te-changes-et-tout-change
  Cela Change !

Bon ! Toi tu laisses ta veste au porte-manteau et te changes presque entièrement, terminant ce rituel quotidien dans ton pyjama molletonné et ta robe de chambre (soit ta « vieille robe de chambre » comme celle de Diderot, son « abri », pleine de tâches et de souvenirs, soit ta nouvelle, très chic, que tu as enfin pu t’offrir, soit celle que C. t’a donnée quand elle t’aimait encore follement ! )...

Te voici changé…Et alors, soudain, tout change ! Tu passes du Monde des Agités à celui des Bienheureux... Tu te souviens du « l’habit ne fait pas le moine, mais y aide parfois », lu sur un livre... Tu deviens plus rêveur, re-visionnant de magnifiques souvenirs ! Tu régresses (ou presque !) dans le pré-natal sécure et cotonneux ; ou dans la prime enfance...

Enfin ! Tu as changé de planète et tu réalises que : se changer change beaucoup de choses ! Et tu cogites, transposes, découvres, pénètres encore plus profondément dans ce concept extraordinaire du Changement de Vêtement !