Imprimer

Rennes-le-Château, l'Abbé Saunière... Mystère ! Et alors ?

Article D`Emmanuel-Yves Monin
paru dans "Planète Gaia" N° 14, Juin 2013 ( www.planetegaia.com )

 

RENNES-LE-CHÂTEAU,  L’ABBÉ SAUNIERE…


MYSTERE ! ET ALORS ?

 

Le dit « mystère » de Rennes-le-Château, qui eut son heure de gloire dès 1958(*1), offre une base magnifique pour regarder ce phénomène social que j'ai déjà étudié ailleurs (Guetteurs de l'Aube, 9/2008), à savoir l'engouement pour le secret, le caché, l'inconnu, l'énigme, l'extra-ordinaire, le paranormal, l'irrationnel, l'inhabituel; voir les conspirations, complots, l'omerta, tellement « à la mode » dans les années 60(*2)

Des mystères, en veux-tu en voilà!

Vu d'un peu plus haut, cet état de fait attire une conclusion inévitable: pour l'être humain, tout est ultimement un « mystère »; et sa recherche systématique de solutions, d'éclaircies est son attitude non seulement logique mais méthode pour une jouissance permanente!
Ce depuis la quête de celui qui s'ennuie dans sa campagne et épie, analyse, derrière ses volets, le comportement, les vas et viens de ses congénères ou de celui qui cherche la solution de mots croisés, de simples devinettes, lit un roman... jusqu'aux « chercheurs » officiels, aux « érudits »...
Entre les deux, les « fouille-m... » (puisqu'ainsi ils furent nommés depuis les années 1990 ) d'institutions, clans, médias qui veulent percer le mystère des « autres » pour débusquer, coûte que coûte, vus les bénéfices pour eux-mêmes, leur idéologie ou leur porte monnaie, ce qui se cache derrière les apparences, les annonces officielles, les on-dit... Quitte à inventer de nouvelles histoires obscures, des complots, des « hoaxs », des rumeurs...
Observons ceux-ci: en plongeant dans les ténèbres de leurs « profondeurs », de leur imagination fantasmatique, en ce fonds mystérieux où se sont putréfiés leurs désirs refoulés, quelle volupté de faire sortir « autre chose » que la vision des normalités conventionnelles, de projeter leurs obsessions sur autrui, de croire faire des découvertes, d'éclairer! Bien de soi-disant méditations ou (auto-)analyses ne font souvent rien d'autre; et ladite « inspiration » de « créateurs » n'échappe pas toujours à cette technique.
Elle est liée, si l'on veut bien observer, à celle qui consiste à soi-même s'envelopper ou s'entourer de mystère! Car, tour de force du mental, ce sera faire sortir sa propre vérité hors de soi-même que de faire des mystères sur soi, des «cachotteries», des mensonges, de se draper dans le mystère... N'est-ce pas exposer ainsi une autre facette de soi-même, soit refoulée, soit inconvenante, ne serait-ce que son désir de « paraître » ? Explorer inconsciemment et découvrir (qui sait ?) quelques parcelles de son propre mystère!

Jouissance assurée !

Ces différentes attitudes sont toujours issues depuis cette identique jouissance naturelle des humains d'approfondissement des apparences ; pour « faire sortir » la vérité! Débusquer une réponse à sa recherche bien terre-à-terre, ou pour son mieux-être physique, son réconfort émotionnel ou mental... Trucs, médicaments, techniques, révélations... Technique plus ou moins inconsciente, chaque fois, pour résoudre une unique énigme, celle de son incompréhension (« inconnaissance » titre un anonyme du XIVe siècle) de quelque chose!