Imprimer

"L'œuvre publiée d'Emmanuel - Yves Monin ou "Les Feux Mercuriens, l'Intelligence Divine"

Article de Robert Régor Mougeot.
publié dans: Equinox - Revista de Cultura - Universitea "Babas-Bolyai"
Editor: Casa de Cultura a Studenttilor Cluj - 1-2, 1993, Annul XXV

Depuis 1979, régulièrement, les Editions du Point d'Eau ont ajouté un livre à un autre livre, en tant qu'éditeur et diffuseur pour édifier un miroir de réflexion sur notre Patrimoine français, sur notre patrimoine européen même (au sens originel du mot - les Biens de Famille!)!
Le plus prolifique auteur étant Emmanuel-Yves Monin,c'est sur son œuvre, dans laquelle nous trouvons la notion de l'unité esprit-matière la plus explicite pour définir ce mot Patrimoine, que nous nous pencherons.

N'était-ce pas, dès le premier ouvrage, l'Esotérisme du Petit Prince, la révélation qu'obtenait le lecteur? L'auteur nous y montre un fil d'Ariane qui courre, à travers les images multiples, le Désert, le Mouton, le Puits, le Serpent, le Renard, les Roses, les Volcans, etc..., les exposant comme symboles issus de quelques rares archétypes. Puis il les rassemble, les unifie comme des expressions imagées et synthétiques d'une unique réalité, comme l'avait perçu Saint–Exupéry, qui avait écrit : "Ils seront peu nombreux (...) concepts strictement religieux, l'amour, les trésors invisibles, le sacrifice, l'universel (...)"

Emmanuel-Yves Monin nous accompagne pour le vérifier et nous mène jusqu'au bout de cette pénétration dans l'essentiel jusqu'au... "Père de Famille" du Patrimoine!

Il nous indique ainsi le processus et le chemin de retour à la source de l'inspiration de Saint-Exupéry certes, mais par là, à la Source de toute inspiration véritable.

Ainsi, du Petit Prince au Principe de la manifestation s'élabore pour nous, lecteurs, la leçon vivante du Métaphysique!

Chacun a, enfouie au tréfonds de lui, la fraîcheur naïve d'un Petit Prince. Notre instinct ne nous trompe pas lorsqu il nous fait pressentir dans cette simple fable un enseignement initiatique. Oeuvre non point nourrie de dogmes et de vérités formelles, mais jaillie de l'expérience humaine d'un pilote de ligne qui a vécu dans le désert, la soif, la solitude, la panne, la peur..., la condition humaine. Quelle joie alors de relire ensuite ce livre inspiré avec une nouvelle ouverture!

Toute l'œuvre d'Emmanuel-Yves Monin est l'identique rappel de cette Unité de tout. Une réconciliation fort réconfortante dans un univers apparemment complexe, voire absurde. C'est une aide véritable qu'il nous propose pour notre ouverture sur le "encore – inconnu", pour la découverte permanente de ce qui nous entoure, et ce, en toute sérénité, tolérance, et avec enthousiasme!

Lorsqu'il nous parle des Les Tapisseries de la Dame à la Licorne, des châteaux, surtout ceux de Raray et d'Anet, du symbole de Diane, de la "Mère Universelle", de la Source primordiale qui rassemble tous les éléments d'architecture, d'art ou d'artisanat, de la Vènerie originelle, des lettres, des statues, de la littérature, il nous montre comment tout est rassemblé dans les trois expressions humaines de base, à savoir: activités, pensées et art. (en passant par toutes ses formes : animaux, arbres, armes, personnages (des tapisseries médiévales ou des romans de George Sand) et par les sonorités et les formes des lettres de notre alphabet!)

Il nous propose de percevoir alors, à partir de cette restructuration trinaire du multiple partout rappelée, nos propres fonctionnements! Quelle satisfaction dans la simplification qui s'ensuit! Quelle joie dans la "Vérification" et la "Rectification" qui permettent de nous mieux comprendre, dans nos erreurs comme dans nos actions justes, d'améliorer alors notre conduite pour nous-mêmes comme pour notre entourage!

Il est à noter la présentation de ces livres. Qu'ils soient superbement calligraphiés ou conventionnellement typographiés ("Rectitude et souplesse" dit l'auteur), ils sont toujours illustrés de magnifiques images redynamisantes (gravures du XIXème siècle) soit par leurs formes (lettres ornées), soit par leur thèmes.

Rappelons que Emmanuel-Yves Monin réanima la calligraphie française en 1980, en l'enseignant à ceux qui, trois ans plus tard, transcrivirent ainsi ses paroles pour ces ouvrages en " belle écriture ". Combien de lecteurs disent avoir commencé à apprendre la calligraphie en recopiant les lettres des deux Bréviaires du Chevalier, ouvrages révélateurs de la sagesse médiévale qui touchèrent des milliers de personnes dans le monde entier ( jusqu'à Djakarta et l'Australie!).

Dans son œuvre, on y trouve l'alternance de textes didactiques, poétiques au sens étymologique du mot (le Son du Désert, la Voie du Couple, Les Dits Inédits) et des commentaires (le Message des Tapisseries de la Dame à la Licorne, Chasse sacrée, noble science de Vènerie) : signe d'une même inspiration non sclérosée, non monomaniaque, non rigide.

Les deux facettes de la réalité, voilà ce qu'expose chacun des ouvrages de cet auteur. C'est la "Voie du couple" par excellence. Base sur laquelle insiste un livre tout entier, et qui transparaît comme guide des treize titres actuels.

Mais revenons à la Calligraphie, car c'est apparemment le Message premier de toute l'œuvre de l'auteur. Dans "Langue des oiseaux et Hiéroglyphes de la langue française", nous découvrons, une manière ancestrale de comprendre notre langue les vérités et tous les thèmes qu'elle transcrit..., de comprendre la grande architecture de tout ce qui nous concerne par l'étymologie de l'étymologie, par l'image comme par le son.

L'auteur ne cesse de s'y référer pour exposer les fondements, les bases et structures de toutes manifestations. Prenant les lettres de l'alphabet une à une, Emmanuel-Yves Monin nous montre comment celles-ci sont des idéogrammes d'une richesse inépuisable, d'une utilité incontestable et incontournable.

Tout comme l'hébreu, le sanskrit, l'arabe, notre langue est donc une langue sacrée! Elle est véhicule de "vérités éternelles" qui donnent à l'homme la compréhension de ce qu'il est, l'intelligence du monde terrestre dans lequel il déploie sa vie actuelle, le sens de celle-ci quant à sa finalité. (George Sand, Troubadour de l'Eternelle Vérité)

Certes cette science est fort ancienne et traditionnelle : les troubadours et les alchimistes (même modernes) s'en servaient ostensiblement; mais Emmanuel-Yves Monin est apparemment le premier à la ré-utiliser avec cette plénitude et ce déploiement. Il doit d'ailleurs présenter bientôt un autre ouvrage sur cette « religion » (au sens étymologique évidemment !) universelle : Le Traité de réintégration des Structures de l'Existence...

En rapport évident avec cette puissance « sacrée » de notre langue, Les Dits Inédits permettent d'accéder aux sonorités de la diction consciente. En effet, ses enseignements oraux ne sont pas, cette fois, calligraphiés ou typographiés en livres, mais enregistrés, "ré-itérés" par l'auteur sur deux cassettes "afin que les Sonorités et le Rythme de la Parole Mantrique, la Charge du Langage Claviculaire soient maintenus et diffusés "...
Là, le corps - physique, émotionnel et mental - est touché combien plus encore qu'à une simple lecture, et la vérité des Enseignements pénètre les cellules, touche les points d'acupuncture, agit sur l'inspir et l'expir, fait vibrer la colonne vertébrale et met en place un processus de trans-formation de cette matière en "corps conscient" selon l'expression de Karuna "l'Instruction du Verseur D'Eau", un autre auteur édité par le Point d'Eau.

C'est à ce dernier auteur que j'emprunterai également une autre phrase pour décrire l'œuvre Emmanuel-Yves Monin : "la liberté, c'est l'absence de relativité"...

Voilà bien en quoi cet auteur... sort de l'ordinaire!

Voilà bien en quoi ses décodages par les symboles comme ses rappels des grands courants de pensée (christianisme médiéval, druidisme, hindouisme, bouddhisme, soufisme surtout) ne se limitent pas à un système!

Voilà bien en quoi cette œuvre conduit au méta-physique (au sens vrai du mot : hors du physique, de la nature)!

Chaque fois que le lecteur pourrait vouloir systématiser en technique ce que révèle l'ouvrage, il se voit en effet propulsé plus loin par la phrase suivante, ou par la conclusion de l'ouvrage, ou par un autre livre : ainsi est-il prévenu des dangers de l'utilisation de la Langue des Oiseaux après soixante - six pages pour la faire connaître.

Ainsi, avec De la Chevalerie à la Libération vient-il projeter par delà cette chevalerie terrestre, en parfait accord avec la tradition qui la déclare limitée par rapport à la "Chevalerie Célestielle", le lecteur de l'éthique chevaleresque des deux Bréviaires du Chevalier!

Ainsi se voit exposé à ses obsessions, poussé à son authenticité et à son autonomie,
celui qui aurait voulu dans La Voie du Couple trouver matière à solidifier les béquilles de son couple humain!

Ainsi se voit réinstallé devant le spectacle de la Nature foisonnante (Pierres, Arbres, Eaux, Planètes...) pour le "retour aux Dieux" et le "retour au Druide" (= connaissant) par l'intermédiaire du Manuscrit des Paroles du Druide celui qui aura cru trouver dans
le Son du Désert, ce "son inaudible à entendre", cette intériorisation, le but ultime de sa Quête.

Non! Le nirvana, l'extinction du moi, une technique sans cesse répétée, la compréhension limitée de quoi que ce soit par quoi que ce soit, ne sont qu'auto-glorification psychique ou intellectuelle, et surtout pas le but, nous répète l'auteur, en substance, dans tous ses livres! Le but, c'est la Vie consciemment vécue, unitairement vécue à chaque instant dans sa multiplicité prolifique! La Chasse Sacrée en donne la plus explicite démonstration.

Ce sont donc des ouvrages qui dérangent... Une œuvre seulement pour ceux qui acceptent de quitter le ronronnement de leurs habitudes, le narcissisme, les œillères d'une spiritualité à l'eau de rose... Voilà pourquoi nous avons titré cette étude "les feux mercuriens, l'intelligence divine". Essayez, en effet, de saisir Mercure! Et pourtant... c'est avec lui que vous pourrez connaître votre température! C'est avec lui que vous pourrez élaborer, par l'Alchimie, l'Or philosophal et la Poudre de Projection!

Alors, comme je l'ai fait moi-même dans un livre sur Saint Roch à partir des enseignements d'Emmanuel-Yves Monin sur ce Saint, (Régor, Du Cheminement initiatique imagé par Saint Roch et sa vie exemplaire, Ed. des Amis du Désert), observez ces feux mercuriens que sont tous ces Dits, ces "éternelles vérités", si le cœur vous en dit!...

Non pour les capter ("avoir est privatif de voir" écrit l'auteur !) mais pour re-découvrir par re-mémorisation et constat d'évidence, ces intimes constituants de soi-même, de ce Moi véritable issu du Soi primordial au-delà de son "encroûtement" temporel et de ses idées arrêtées : dans ce point d'O qu'est la source de toute existence, la Vie elle-même!

En cela que la lecture de cette Œuvre est une Leçon de Vie!

Robert Régor Mougeot

(Site de Robert Régor Mougeot: http://regorm.free.fr)