Imprimer

Conférence improvisée in situ d'Emmanuel-Yves Monin sur les Chapelles du Sacro Monte d'Orta

Conférence improvisée in situ d'Emmanuel-Yves Monin
Photographies de Kérilia Duverger

Conférence sur les Chapelles du Sacro Monte d'Orta

 

les Chapelles du Mont Sacré
SACRO MONTE DI ORTA
fait à Paris le 7 juin 2010

 

 

Chapelle I
Naissance de François

Bien évidemment le chiffre 1 correspond à la mise sur Terre d'une Unité mathématique. Nous la mettrons
en rapport avec l'Unité réelle métaphysique c'est à dire le passage de François à Saint François, de son Unité
humaine à son accès en l'Unité «divine», le 1 non-mathématique, absolu, le un sans second du taoïsme.
A mettre en parallèle également avec son retour à l'Unité non différenciée et sans véhiculation intermédiaire,
la mort de Saint François dans ce cas.

Chapelle II

Le crucifix de l'Eglise Saint Damien d'Assise parle à Saint François
Nous traduisons «va mettre ton Unité en Chapelle». Cette secondarité permet de ne pas se prendre pour un
ami, un favori de Dieu, de ne pas se renfermer comme les mystiques (au sens vrai du terme) dans une passivité
vaniteuse.
C'est le binaire naturel de la manifestation terrestre, la Nature naturante (Dieu pour les chrétiens) manifestant
sa présence par l'intermédiaire de sa Créature. En terme non chrétien, l'Unité manifeste le binaire autrement
schizophrénie. Toute manifestation d'un être humain est à l'image du meilleur de soi y compris son corps et
son caractère, voir paradigme hologrammique. L'un fait l'imbécile, l'autre fait le fou conscient (le fou divin),
un autre devient pompier et François répare une Chapelle.
Le chiffre II en écriture romaine expose François et son double l'Eglise, ou François réceptif et François actif.
Instantanément le trinaire est donné puisque tout sur Terre commence par trois.


Chapelle III

Saint François renonce aux biens terrestres devant l'Evêque d'Assise
Il renonce aux biens terrestres. 3 est le chiffre dans la chrétienté de la trinité. Cela évoque le monde dit «spirituel
». Par la graphie romaine, nous avons François , l'Evêque, les biens terrestres. La visualisation de ce
trinaire est le propre de la conscience terrestre puisque le quaternaire représente les affaires de ce monde.
Dans la graphie française, le cercle du monde s'ouvre par la trinité perçue. C'est une moitié de 8, le 8 exposant
l'équilibre d'un être entre le Ciel et la Terre, physique et mental, corps et âme (esprit), la coupure indique
que François n'est là qu'à moitié, par refus que son esprit-âme participe à certaines parties de la manifestation
terrestre, il refuse les besoins de son corps = pauvreté, chasteté, les simples joies terrestres.
Nous retrouverons à la Chapelle XIII la même image mais comme le chiffre l'indique 1+ 3, c'est alors Saint
François et non plus François qui renonce publiquement face au Carnaval du monde à sa «personnalité»
(humilité, refus de la joie, nudité, dépouillement physique).


Chapelle IV

Saint François en écoutant la Messe reçoit la confirmation de sa Mission évangélique
Plusieurs approches aux conclusions identiques:
4 = Terre = manifestation de sa mission dans le Monde
IV = manifestation du binaire en un point privilégié (V) par l'unité que re-présente François
I-V: l'Unité en sa quintessence = réceptivité à laparole divine (Messe), à la parole du représentant de l'Unité,
le prêtre = la Messe et à sa mission évangélique.
Il devient Saint François, c'est à dire 4 = «personnage» --> rôle
L'Unité mathématique (voir plus haut) dont la manifestation (binaire) se concentre en une fonction précise
(V) semblable à une flèche.


Chapelle V

L'habillement des premiers disciples
L'Unité se manifeste sur la matière. 1 + 4 = 5
La quintessence de son oeuvre est la transmission du message divin en ses disciples. Comme il réédifia une
Chapelle, il les recouvre de la cape, de la capuche. Il octroie l'Unité à chaque disciple depuis son Etat duel
(pas le dualisme) du lien entre l'Unité physique et l'Unité métaphysique (entre lui et son Dieu).


Chapelle VI

Il envoie ses premiers disciples prêcher et les premiers miracles
L'Unité qui vient sur Terre, voir la forme du 6 avec le chiffre en écriture romaine, les disciples investissent de
leur mission = V transmettre l'Unité (vérité transcendante du christianisme) qui fait ses effets = miracles.
Cela correspond à la Pentecôte.
Un cadre champêtre sépare de la Chapelle VII avec sa fontaine et sa table celtique
L'image peut-être vue comme représentant l'oeuvre de Saint François: fontaine transmettant la source et
table de communion avec les pélerins
la Chapelle inachevée
Elle devait honorer toutes les créatures mais fut interrompue par le bouleversement du cadre politique.
Mais le symbole est évident : la pure mission de Saint François s'arrête ici, il agissait par lui-même, c'est à
dire en relais entier de l'Esprit selon les termes chrétiens et était en contact directement avec toutes les créatures,
c'est à dire avec les manifestations naturelles de son Créateur. Son entrée dans le monde, sa demande
de reconnaissance auprès des autorités exposent sont changement «d'inspiration».
Mais son modèle est ainsi transmis, nous passons alors de l'être modèle au modèle de l'être.


Chapelle VII

Saint François et ses 12 disciples obtiennent du Pape Innocent III l'approbation orale de leurs Règles
12 disciples évidemment comme pour les chevaliers du Roi Arthur, des mois de l'année etc. La plénitude
est ainsi exposée, voir l'univers en codes barres.
7 = 4 + 3. L'esprit est accepté par la matière, Saint François par ses disciples et tous par le Pape.
VII = l'esprit (V) est accepté par la matière (II), la Règle (4) est approuvée par le Pape «Innocent»(virginité
non-interférante) III (4 + 3 = 7)


Chapelle VIII

Les frères voient Saint François sur un char de feu
Tout comme Élie, il est ravi. Sa vie est en conformité avec celle du Christ. Le Ciel est sur la Terre (8). Ce
qui est en haut et ce qui est en bas concourre à l'unification d'une chose (Hermès): sa fonction de Saint.
VIII: sa manifestation unitaire métaphysique (V), sa quintessence se relie à la trinité du dogme chrétien,
dans la manifestation directe de l'être humain non-manifesté, nature naturante, non encore naturée qui
serait le 4.


Chapelle IX

Vêture de Claire
Un événement neuf une femme est adorée: une novice.
le X, autre symbole de la quintessence, symbole de la croix, est transmis par l'Unité Saint François.
La transmission ultime se fait comme celle du maître à un disciple puisque Claire deviendra Sainte Claire et
aura une fonction identique à celle de Saint François. Le 9 étant la fin du cycle en valeur décimale.


Chapelle X

Saint François triomphe des démons de la tentation
De retour dans le Monde 9 + 1, renouveau d'un cycle terrestre. La multiplicité y est exposée. Ce sont les démons
de la tentation dont triomphe Saint François par sa quintessence (X), symbole de la croix des chrétiens
(X , quaternaire vu depuis le Haut Intellect)
C'est l'Unité 1 sur le monde 0.


Chapelle XI

Jésus et Marie accordent l'indulgence à Saint François en extase dans la petite Chapelle
Réitération de l'Unification 1 + 1, X I aussi.
Egalement face à face, entre Saint François unifié X sur Terre et l'Unité I dites divine de Jésus et Marie.
Extase, lien entre l'essentiel de soi et les sens.
Noter que dans la Chapelle II, le Christ parle à François alors qu'ici c'est à Saint François X qu'ils parlent (I).


Chapelle XII

Le Christ approuve la Règle franciscaine
De même que les 12 disciples ont manifesté la plénitude de la fonction terrestre de Saint François en la Chapelle
XII, c'est la Règle (mentale) qui est reconnue dans sa plénitude.
Terminale cette fois dans le système du Haut décimal, plénitude définitive.
La quintessence mise en règle ( X + II ) terrestre ou bien Christ X reliant François I et son message I.
En face de cette Chapelle se trouve bien évidemment le puits qui scelle l'oeuvre, l'expose dans son ouverture
et sa fonction justement désaltérante.


Chapelle XIII

Saint François pour empêcher les excès du Carnaval se fait conduire à demi nu dans les rues d'Assise
En rapport avec la Chapelle III, Saint François (X) manifeste ses 3 attributs allant à l'encontre du monde (12)
: humilité, pauvreté, pénitence.
Le 13 est l'Unité se détachant du 12 qu'il juge excès.
Dans ce monde et plus de ce monde, nudité de son état naturel à l'image de Diogène.
{ Mais est-ce humilité une telle exposition, n'est-ce pas agressivité contre les païens ? Le 13 peut-il exister alors que la totalité de tout
système mathématique ne va pas au-delà du 12?
Vouloir se séparer du monde, n'est-ce pas refuser pour un chrétien la manifestation faites par son (le) créateur ? } --> pour nous


Chapelle XIV

Saint François devant le Sultan d'Egypte
Contrairement à la Chapelle précédente, il se conduit à Rome comme les romains et il rend à César ce qui
est à César acceptant sans rebellion et sans opposition les idio-synchraties d'une autre religion.
14: l'unité dans le quaternaire. Dans ce monde même si plus de ce monde.
Il est comme dirait Nicolas de Cues, non-autre et ainsi réellement ouvert à la manifestaion voulue de son
(le) Créateur.
le XIV l'indique bien naturellement !


Chapelle XV

Saint François reçoit les stigmates
Après qu'on ait essayé de l'empoisonner, Saint François reçoit les stigmates. Il a en fait assumer pleinement
sa quintessence (15) et l'Unité le marque V comme par une flèche voir plus haut.
On peut dire en voyant le parallèle avec la Chapelle V qu'il est lui-même «revêtu» de la marque de sa fonction
comme il l'avait fait pour ses disciples.
Suite au lâcher-prise de la Chapelle XIV où il regarde d'oeil égal (pour paraphraser la Bhagavad Gita) le
Monde et son monde, son corps. Mais il demeure dans sa fonction X. (Dans le IV femmes, argent, honneurs)
Il X demeure dans sa fonction V de manifestation et transmission du message christique et sa chair, lien
entre l'intérieur et l'extérieur au premier niveau de psychologie se sent attaqué.
La tentative d'empoisonnement qu'il subit sera facilement comprise par le paradigme hologrammique ou
par la réalisation du fait qu'il n'y a pas de hasard. Conflit entre monde intérieur et son monde extérieur.


Chapelle XVI

Retour à Assise après sa maladie et avant sa mort
Monté sur un âne, entouré d'enfants qui jouent, le retour à l'état naturel semble indiqué par le sculpteur.
Comme Saint Roch interprétant faussement la parole de l'Ange et retournant à Montpellier, Saint François
retourne à Assise au lieu de retourner à la conscience du dualisme de la Terre, à l'acceptation entière de
toute la manifestation. Il ne voit ni les enfants, ni l'animal autour de lui qui pourrait lui montrer le tout réel.
Les chiffres le prouvent., rien de terrestre.
X V I indiquent toujours son unification dans ce cas sur les trois plans.
X : Unité de son personnage
V : Unité de son but
I : Unité transcendantale.
16 montre l'impact de l'Unité sur son corps à l'image des miracles de la Chapelle VI et où l'Energie Originelle
est transmise mais il ne peut la supporter. Ç'aurait été là sa véritable naissance, la révélation du Tout.


Chapelle XVII

Mort de Saint François
L'Unité mise dans le corps (7) physique et mental 4 + 3, celui-ci ne résiste pas.
Le binaire terrestre est détruit par la quintessence qui se manifeste XV.
Vu autrement son impact sur la Terre XV demeurera par l'intermédiaire des représentants de l'Unité sur
Terre et autres formes de manifestations terrestres de l'Unité II.


Chapelle XVIII

La tombe
Cette fois, la mémoire est maintenue par le III, 3 de l'Unité.
Les gardiens de l'Unité dans la manifestation limitée d'une religion, 3 moitié de 8, le Pape Nicolas III, un
Évêque, son secrétaire.
Tout comme à la Chapelle VIII, Saint François était ravi, c'est à dire esprit extrait de son corps, son esprit est
vénéré au-dessus de sa tombe.


Chapelle XIX

Les miracles sur le tombeau
Tout comme Claire arrivait miraculeusement pour renforcer la mission de Saint François (Chapelle IX), des
miracles ont lieu à partir de son image virtuellement conservée (au-delà des formes = terminale)
L'ensemble XIX indique la manifestation unitaire de la quintessence dans le binaire XX de sa virtualité.


Chapelle XX
Saint François est canonisé par le Pape Grégoire IX
Nous sommes vraiment sur Terre où l'image de la quintessence est dédoublée XX pour être connue.
Binaire 2 sur Terre 0