Imprimer

A propos de l'ouvrage: "Le Clan des Femmes Sauvages"

LE CLAN DES FEMMES SAUVAGES Le Clan des Femmes Sauvages

Article de Skléri Jenn.
paru dans la revue: AR GWYR (les Cahiers Bretons) N° 126

LE CLAN des FEMMES SAUVAGES par Yves Monin (Emmanuel)

Présenter ou commenter cet auteur ne nous est possible; nous ne pouvons qu'encourager à le lire... C'est de la même lignée que ses œuvres précédentes. Surpris ou enchantés... un même plaisir chaque fois... Chacun peut y trouver un peu ce qu'il y cherche; entendement, compréhension. Aussi que grâces, joie lui soient rendues! Il y aura encore des «Femmes sauvages». Ce clan ne peut se dissoudre...

 

Aussi, au fil des pages, voici quelques extraits... «en découvrant l'imprévu, l'imprévisible»... «dans les mélodies et harmonies de nos mélodies»... «nos rituels ce sont les chants de Joie, les danses à la gloire de la Vie, de la nature, nos partages»... «nos cérémonies, ce sont toutes les activités quotidiennes, vécues pour maintenir la joie de Vivre, le Bonheur sur Terre, le sens du Beau et du Bon, le sens de l'Amitié réelle et de l'utilité agréable»... «Quand nous louangeons le Soleil, quand nous chantons pour que tombe la pluie, pour que souffle le vent pour que s'aiment tous les gens de la Terre, nous savons bien que nous ne nous adressons à personne d'autre que nous, le profond de nous-mêmes !».

«Notre doctrine est l'éternel universel Message qui, comme des pluies généreuses, ameublit notre Terre»... «Ainsi peut-on la nommer VIVRE et non pas Savoir-vivre cette Doctrine»... «Le Monde entier est notre sanctuaire, chaque évènement de la Vie est alors support de nos rituels !»... «aimer alors ne sera plus pour vous; donner de nous-mêmes, distraire autrui mais maintenir la leçon de la nécessité de solitude au-delà de toutes histoires personnelles»... «Soyez de ceux qui ne vivent pas «petit» et qui, par conséquent, multiplient tant les formes, que les curieux ne peuvent suivre les transformations pour les piéger, les «récupérer»»... «tout désir de rectifier son monde ou le monde, c'est maintenir sa croûte d'opinions et s'oppresser»... «Pour son existence personnelle la plus «SIMPLE»; l'être ordinaire. Pour son existence personnelle déployée; l'être de la «jungle» de la «société civilisée». Pour l'existence de la Vie dans toutes ses formes de manifestation; l'«ETRE SAUVAGE»... «C'est le mot «Joie de Vivre» que tu sauras faire jaillir de toi»... «Ce n'est pas en cherchant à mieux vivre, ce n'est pas en rêvant de changer le monde, les relations entre les humains, entre les hommes et les femmes que vous serez plus heureux... plus vivants! C'est en VIVANT tout de suite au mieux de vous-mêmes, en rejetant les vêtements artificiels qui recouvrent vos corps, mais surtout vos cœurs et vos âmes, en les remplaçant, pour le Grand Jeu de Joie de la Vie en sa plénitude, par les vêtements, pensées et idéaux, que vous ressentez vôtres depuis le tréfonds de vous, ceux que dans vos rêves les plus «fous», les moins conditionnés de civilisation vous savez être adéquats à votre vérité !»... «C'est le mot «joie de vivre» qui suscite les émotions en toi, et c'est par ces mots de Joie de Vivre que tu sauras faire jaillir de toi»... Soit, «le sérieux qui ne se prend pas au sérieux»... «Vous êtes Amour, vous serez Amour, vous êtes Fidèles d'Amour, vous êtes forts d'Amour; vous êtes enfin ce que vous êtes, de toute éternité, hors de tout principe, hors de toute imagerie, hors de toute limite, de toute Tanit, de toute Celle-qui-doit-être-obéie, de toute Nature»...

Donc, «si vous voulez !... Si vous voulez conserver l'état originel de la Femme Sauvage...» Prenez connaissance de cet état en lisant «le Clan des Femmes Sauvages» qui s'adresse à tous hommes et femmes, selon qu'il est en chaun de nous, de l'un et de l'autre.

Mais attention, comme l'auteur nous le rappelle en sa présentation: «C'est la dernière tentative en date de l'Eternelle Tentative pour vivre le bonheur idyllique dans le présent terrestre.»

Aussi bonne lecture et réflexion sur soi-même.

Skléri Jenn.